De la musique pour célébrer l'art d'être présent

Marian Crole et Elio Marchesini accordent une grande importance à l’espace, au silence et à l’écoute. Trois ingrédients indispensables au sein de notre société accélérée pour se reconnecter à soi-même et prendre des décisions inspirées. 

L'inspiration à l'origine de "Memories"

Tu te souviens? 

Avant, 

Avant l’apprentissage? 

L’union, 

La communion. 

Mon corps se souvient. 

Est-ce d’une lumière? 

Nicolas me disait: “Oui, voir les failles des gens parfois c’est douloureux” et moi, en larmes, je lui répondais: “Mais moi, je ne sais voir que la lumière au-delà des failles. “

J’ai toujours senti que lorsque l’arbre est coupé quelque chose se sépare en moi, que la caresse du vent portant les ailes de l’oiseau me porte aussi. Et à travers le temps d’innombrables artistes ont tenté de retranscrire cette sensation, à travers leurs oeuvres.

Je pourrais écrire longtemps, dire que j’aime bien Jung et sa pierre fondatrice: l’inconscient collectif. Dire que je crois que nos expériences se nourrissent les unes des autres, sans rien dire, sans rien faire, simplement parce que nous formons partie d’un tout.

C’est pour moi comme une évidence. Mais les évidences prennent racine au-delà de la raison, rien ne sert de chercher à les expliquer. D’ailleurs chacun, chacune connaît ses propres évidences.

La beauté réside dans le fait d’en partager quelques unes au sein d’un groupe, d’une collectivité, d’une espèce, d’une planète.

“Memories” exprime cette sensation, cette évidence, celle de porter l’infini en soi. De se sentir parfois à l’étroit, dans un monde où trop de bruit cherche à que l’on n’entende pas en soi:

le pas de l’éléphant, le chant de la baleine, ou le coeur fébrile de son prochain.


Les paroles: 

J’ai dans mes souvenirs
Cette sensation d’être à la maison
Quand tout était lumineux
Et que chacun.e était libre

Je marche dans un rêve sans fin avec un infatigable espoir

Souvenirs

Je n’arrive pas à lire dans mes propres pensées
Il y a trop de bruit autour
Je n’arrive pas à sentir dans mon coeur

Cette sensation inscrite
Si profondément en moi
Venant d’un espace au-delà du temps
Comme des souvenirs en lumières

Lorsque l’on pouvait parler depuis son Instinct
Sans que personne ne sème de doutes

Je me sens comme une orpheline
Avec des souvenir en lumières
Je veux sentir dans mon coeur
La force enfermée à l’intérieur

le désir qu’à chaque âme de libérer ses dons cachés 


Vous aimez l'exclusivité et l'illimité?
Rejoignez le cercle vertueux des VIP!

Cliquez sur le bouton pour en savoir plus
et découvrir ce qui vous y attend! 

Découvrez instantanément la deuxième collaboration de Marian et Elio, ainsi que le premier single de l’album “Drops of Heaven”

Participez à créer plus de présence, partagez ces inspirations