Regards

« Dire 
en silence 
en un regard
je te vois 
je te suis (verbe être) »

C’est pas mon genre et j’aime pas l’admettre mais j’ai peur. 

J’ai peur de ce monde que je regarde, et mes muscles oculaires font de réels efforts pour regarder là où il y a lumière, vie, joie, espace, ouverture, espoir. Mais c’est dur. 

Et où que je regarde à l’instant présent, mon coeur en a de toutes façons déjà vu un peu trop à mon goût. Alors inévitabelement, elle se plante devant moi, le bout de ses orteils sur les bords de mon coeur, la peur. 

Je n’ai pas peur des ruelles malodorantes la nuit, je n’ai pas peur de perdre de l’argent, je n’ai pas peur d’un tas de trucs présupposés dangeureux. 

J’ai peur des absent.e.s qui agitent leur corps déshabités dans un quotidien pré-paramétré. 

J’ai peur de perdre mon âme, ou plus exactement mon appartenance au souffle qui nous unit. 

J’ai peur d’oublier le vivant. 

Hier soir, les yeux rivés sur le plafond indifférent à mes émotions, j’ai demandé à recevoir des signes pendant la nuit. 

Ça m’a vallu un cauchemard. J’étais à l’intérieur d’une pièce, par la fenêtre j’entendais des cris venant de l’extérieur, ils étaient suivis de grands silences, comme si tour à tour les hurlants disparaissaient. A un moment, je suis sortie sur la pallier et le propriétaire de la maison m’enjoignit de retourner à l’intérieur. En dernier recours, pour sortir de l’enfermenent, il fallait se hisser en haut du toît risquant de glisser et tomber. 

Je me suis réveillée.

Je ne sais combien ce rêve était la réponse à ma demande de signes. Je crois plutôt que la réponse m’est arrivée pendant mon café du matin partagé avec un co-humain. 

Il y a beaucoup d’absents dans des corps déshabités, mais il y a aussi celles et ceux qui sentent pour nous ce que l’on n’ose pas laisser être en soi, et libèrent alors la confiance nécessaire pour ad-mettre sur la table de la vérité ce qui nous ébranle. 

Celles et ceux qui avec un regard

nous aiment

nous sont

nous sommes

A chacun la chance de l’être à son tour pour d’autre.s 

vivant.e.s

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments